Les mille marins, également appelé nautique est une unité de mesure de distance, qui est située en dehors du système international d’unités, et utilisée en navigation aérienne et maritime. Selon les pays, l’abréviation n’est pas la même. Par exemple en France, l’abréviation est M, tandis qu’aux Etats-Unis c’est Nm ou nmi. La longueur d’un mille marins est l’équivalent d’une minute d’angle en latitude de la longueur de l’arc que forme la surface de la Terre.

Bateau

Historiquement parlant, le mille a été introduit pour les besoins de la navigation astronomique (technique de navigation consistant à délimiter une position à l’aide de l’observation des astres et de la mesure de leur hauteur) comme la distance minimale entre 2 points à partir desquels on observe le même astre à des hauteurs au-dessus de l’horizon qui distinguent d’une minute d’angle.
C’est en 1929, à Monaco que s’est tenue la première Conférence hydrographique internationale visant à fixer la valeur du mille marins à 1 852 mètres précisément.

Qu’en est-il du « nœud » ?

Parlons également du nœud (la vitesse des bateaux) : un nœud est la vitesse qui correspond à 0,514 mètres /secondes, soit 1,852 km/heure ou un mile par heure. Autrefois, les marins ne savaient pas calculer la distance sur l’eau, et le kilomètre n’existait pas encore, c’est pourquoi ils étaient incapables de calculer la vitesse de leur vaisseau. Ensuite, ils ont eu l’idée d’attacher à la poupe une corde équipée de nœuds à intervalles réguliers, tous les 50 pieds. Ainsi, si le bateau est à l’arrêt, la corde devrait tomber verticalement en ne laissant la corde submergée. Si le bateau augmente de vitesse, la corde devrait s’élever à l’horizontale et s’émerge.